Formules proposées pour la relecture-correction

Chaque texte est unique et appelle une attention spécifique, mais surtout appropriée. C’est pour cela qu’il existe différentes formules de relecture-correction. Quelles que soient vos ambitions, l’avancée de votre projet ou votre aisance avec la langue française, vous pouvez trouver le type de correction qui répond à vos besoins. Quant à moi, j’aurai grand plaisir à être la correctrice qu’il vous faut ! Je pourrai ainsi me saisir des enjeux de votre document et m’immerger dans son contenu…
Comment il se fait que ce n’est qu’en cherchant les mots qu’on trouve les pensées. – Joseph Joubert, Le coeur et ses raisons, 2007

Je peux intervenir à quatre niveaux, en fonction de vos besoins, c’est-à-dire en fonction de l’état d’avancement du texte à corriger, de ses caractéristiques et de vos attentes. Mon intervention est ainsi plus ou moins poussée et demande plus ou moins de temps. Cependant, dans tous les cas, elle relève du même niveau d’exigence quant à la qualité de la correction effectuée.

BON À SAVOIR

Quelle que soit la prestation à laquelle vous envisagez d’avoir recours, avant d’établir un devis, je vous demanderai de me faire parvenir un extrait de votre texte, de façon à ce que je puisse évaluer vos besoins à partir d’éléments concrets. Suite à cette analyse, je vous préciserai le type de correction recommandée pour votre document.

1. La correction approfondie

Dite aussi “première lecture”

Elle vise en premier lieu à rendre un texte irréprochable dans sa forme. Elle commence donc par une phase de nettoyage, où une première révision (= relecture + correction) du texte permet de corriger la plupart des fautes de grammaire, de conjugaison et d’orthographe, mais aussi de typographie. Cette première révision permet aussi de chasser les coquilles (fautes de frappe, etc.).

Le travail de correction approfondie ne s’arrête pas là, car il vise aussi à renforcer la cohérence et la lisibilité du texte, en repérant ce qui peut être amélioré dans son vocabulaire et dans la construction de ses phrases – naturellement sans toucher à sa structure, ni porter atteinte au propos de l’auteur !

Ainsi, une deuxième révision permet de repérer et corriger les phrases qui comportent des fautes de syntaxe (solécismes), des tournures lourdes ou confuses, des maladresses, des erreurs dans l’emploi du vocabulaire (ex : impropriétés, pléonasmes, barbarismes), des répétitions. Elle vise aussi à repérer les contresens, ainsi que les contradictions dans le niveau de langue ou la concordance des temps. Elle peut également comporter une vérification des références et citations incluses dans le texte, ainsi que des faits énoncés qui sont vérifiables (dates, lieux, évènements, noms propres, concepts scientifiques…). Enfin, elle peut aussi inclure un repérage des clichés ou lieux communs, des longueurs et des incohérences de fond, ainsi que des problèmes d’articulation entre paragraphes (qui sont alors signalés, mais pas corrigés).

La part éventuelle de réécriture reste donc légère et ciblée. Dans tous les cas, il ne s’agit aucunement de modifier l’esprit ou le style de l’auteur. Bien au contraire, ceux-ci sont mis en valeur par l’allégement de certaines tournures et la clarification du propos.

La correction approfondie permet de mettre en conformité un texte avec les règles du français, mais aussi de le faire gagner en fluidité et en intelligibilité, sans en modifier la structure ni le style. Elle permet ainsi de mettre en lumière ses qualités et accroît la compréhension et le confort à la lecture. Ce type de correction est celle que je conseille le plus souvent, car elle est très complète et répond aux besoins les plus fréquemment rencontrés. Elle est adaptée aux textes qui n’ont pas encore bénéficié d’une relecture-correction professionnelle, mais pour lesquels les besoins de réécriture sont ponctuels ou très partiels (moins de 20 % du texte original). Leurs auteurs sont en général assez à l’aise avec l’écrit. Ils peuvent aussi être des rédacteurs aguerris. Ce type de correction se fait de préférence avant que le document n’ait été mis en page.

BON À SAVOIR

En fonction de vos attentes :

* À condition que le format du document à corriger le permette (ex:  traitement de texte). Si ce n’est pas le cas, les corrections seront indiquées sous forme d’annotations (ex: PDF).

2. La correction avec réécriture

Outre le travail de correction approfondie, un important travail de réécriture est réalisé ici. Des pans entiers du texte peuvent être remaniés, tandis que sa structure est améliorée : place et formulation des titrages, articulation et organisation des chapitres et des paragraphes, coupes, compléments, explicitations et reformulations… Mon intervention consiste alors autant à restructurer le texte qu’à harmoniser son style et son rythme.

Le but est de gagner en force et en lisibilité. Le principe : je prête mes mots à vos idées ! Pour cela, je travaille en lien étroit avec vous : chaque choix d’écriture fait l’objet d’un dialogue entre mon analyse des forces et faiblesses du texte et votre vision de son sens, de son esprit et de sa destination.

La réécriture convient par exemple aux personnes qui ont beaucoup à dire mais qui se sentent insuffisamment à l’aise avec la langue écrite (ou avec un type d’écrit particulier : technique, administratif, littéraire, communicant…), à celles pour qui le français est une langue étrangère (particulièrement difficile à manier !), ainsi qu’aux personnes qui se débrouillent à l’écrit mais qui souhaitent donner le maximum de chance à leur projet en s’appuyant sur une compétence rédactionnelle confirmée.

3. La correction simple

Dite aussi “deuxième lecture”

La relecture-correction vise ici à repérer et corriger les erreurs grammaticales et orthographiques (ex : accord des verbes, des genres et des pluriels, mots mal écrits, etc.) qui subsistent dans un texte après ses premières relectures et modifications. S’y ajoute la mise en conformité du document avec les règles typographiques en vigueur (ex : ponctuation, abréviations, majuscules et minuscules, nombres, sigles et acronymes, espaces, énumérations, etc.). Enfin, cette relecture-correction permet de chasser les coquilles (fautes de frappe, mots oubliés, etc.).

La correction simple est l’une des dernières étapes de la préparation d’un texte à sa publication ou diffusion. Elle est adaptée aux textes qui ne présentent pas de défauts majeurs de construction, ni de fautes de langage (vocabulaire, syntaxe), ni de maladresses de style. Ce sont en général des textes qui ont déjà bénéficié en amont d’une relecture-correction, mais qui ont subi entre temps des modifications et ont donc besoin d’une dernière vérification. Ce type de correction intervient souvent après le travail de maquette ou de mise en page : il permet alors aussi de vérifier les éventuelles incohérences ou irrégularités de la maquette.

4. La bêta-lecture de textes littéraires

Oui, ça y est, vous êtes arrivé au bout de votre manuscrit, roman ou nouvelle ! Félicitations ! Vous avez le projet d’envoyer votre production à des maisons d’édition ou de recourir à l’autoédition. Comment savoir si votre texte est prêt à affronter cette étape, s’il est suffisamment abouti ? En réalité, tout texte a besoin d’être relu et retouché avant de se confronter à l’édition. Aucun texte n’est parfait dès le départ ! Une production littéraire se travaille et se retravaille avant de trouver sa forme optimale.

Le bêta-lecteur est là pour ça : c’est un lecteur-test, qui apporte un regard extérieur, une appréciation neuve, fondée sur l’expérience concrète de la lecture du texte. Il s’agit de repérer ce qui fonctionne et ce qui fonctionne moins, ce qui gêne la lecture, ce qui n’est pas clair. Exemples : les personnages sont-ils crédibles ? Le rythme est-il en phase avec l’action? Le récit est-il plausible ou vivant ? Comment réussit-il à capter son lecteur ?

En tant que bêta-lectrice, je vous ferai un retour objectif, tout à fait neutre et bienveillant. C’est la relation de confiance que nous mettrons en place qui le permettra. Je vous inviterai à considérer votre texte d’un œil nouveau. Vous pourrez réagir, poser vos questions, donner votre point de vue. Nous pourrons en parler, apprivoiser ensemble les atouts et petites failles de votre texte. Mon ressenti de lectrice sera notre base de travail. Mon analyse vous fournira des balises. Notre échange vous permettra de vous rassurer et de vous motiver pour mener à bien cette phase pas évidente de retouchage de votre ouvrage. Naturellement, le respect de la confidentialité de votre manuscrit sera total.

Pour savoir quel type de correction vous conviendrait le mieux :