Méthode et outils de travail

Ma méthode pour la retranscription audio varie selon le type de transcription (intégrale, épurée, révisée, etc.) et selon l’usage qui en est attendu. Cependant, ma prestation suit dans tous les cas le déroulé suivant, garant du respect de vos besoins et enjeux.

Les racines des mots sont-elles carrées ?
– Eugène Ionesco, La leçon, 1951.

Ma méthode de travail

Avant toute chose, je prends le temps d’écouter et d’analyser votre demande.

Quels sont vos objectifs ? À qui et à quoi va servir le texte transcrit ou synthétisé ? Quelles sont vos contraintes ou habitudes ? Doit-on prévoir des échanges ou des validations en cours de réalisation ? Sous quel format attendez-vous les livrables ?

Si vous n’êtes pas certain(e) du type de prestation qui convient le mieux à votre projet, je vous aide à le préciser, grâce à un « entretien de qualification des besoins ». Nous pouvons aussi en cas de besoin réaliser un test à partir d’un extrait audio ou vidéo (→ voir tarifs).

Avant de commencer la transcription, je m’assure de disposer de tous les éléments nécessaires à un travail efficace : vos fichiers audio ou vidéo à transcrire (dont la qualité a été vérifiée avant la commande), la liste des intervenants dans les enregistrements (prénom, nom, qualité), la liste des questions posées (s’il s’agit d’un entretien directif ou semi-directif), vos éventuelles recommandations techniques ou rédactionnelles, l’ordre et le calendrier à suivre (s’il y a plusieurs enregistrements à traiter).

Je réalise les travaux attendus, d’un seul tenant ou en plusieurs parties selon ce qui est prévu avec vous. Autonome, je ne vous sollicite pendant la transcription que s’il me manque une information essentielle que vous seul(e) pouvez me fournir. Je vous signale, en vous proposant une solution, les éventuels problèmes posés par le contenu initial au regard de ce que vous attendez comme transcription ou compte-rendu : qu’il s’agisse de vocabulaire, de formulation, de présentation…

BON À SAVOIR

Une opération de transcription peut inclure une  recherche d’informations, par exemple pour s’assurer de l’orthographe d’un nom propre, d’un mot rare ou d’un sigle. Dans le cas d’un compte-rendu révisé ou synthétique, cela permet aussi de chasser les éventuelles incohérences des propos tenus.

Pour ma part, lorsqu’un terme ou une information est sujet(te) à caution, j’effectue toujours des vérifications (orthographe, grammaire, sens, applications particulières…). Rappelons cependant que dans le cas d’une transcription intégrale, les fautes de français ne sont pas corrigées.

Après avoir livré mes travaux, je vous propose de débriefer ensemble : est-ce que le résultat vous satisfait ? Comment avez-vous vécu notre collaboration ? Avez-vous quelque suggestion à me faire ? De mon côté, je vous livre mon point de vue sur la technicité et la spécificité de la prestation réalisée pour vous. Peut-être ai-je quelque conseil à vous fournir sur le moyen d’en améliorer la qualité à l’avenir ?

Mes outils de travail

J’utilise un matériel adapté pour réaliser les transcriptions : un casque audio de qualité et un logiciel spécifique qui a fait ses preuves (Express Scribe). Ne vous y trompez pas ! Ce logiciel ne peut absolument pas transcrire automatiquement des fichiers audio. Il fonctionne plutôt comme un outil de lecture audio, qu’on utilise pour faciliter l’écoute et la gestion d’un contenu audio quand on le transcrit manuellement au clavier. Il a l’avantage de prendre en charge de nombreux formats de fichiers audio et vidéo. Vous pouvez me transmettre ces fichiers par le moyen de votre choix, numérique ou postal. Si besoin, je dispose d’une Dropbox pour faciliter les transferts. Concernant le logiciel de traitement de texte, je peux utiliser selon vos besoins Word, Openoffice ou Libreoffice et convertir si nécessaire les fichiers en format .rtf.

BON À SAVOIR

Pour que vos sources sonores soient exploitables sans nécessiter un traitement par un logiciel spécifique, assurez-vous de les enregistrer avec des équipements professionnels, tels qu’un dictaphone numérique ou un microphone professionnel relié à une table de mixage et à un ordinateur.

Si malgré tout, vos enregistrements ont une qualité médiocre (bruits de fond, parasites), il faut les traiter. Différents outils existent sur internet. Parmi eux, Audacity, logiciel en téléchargement libre, compatible avec plusieurs formats de fichiers audio.

Quant aux fichiers vidéo, la plupart sont pris en charge par Express Scribe. Si ce n’est pas le cas, on peut les convertir en format audio : Format Factory (logiciel gratuit), permet de réaliser cette opération facilement.

Nous voilà bien équipés, prêts à tirer le maximum de vos contenus audio ou vidéo !